Mon beau sapin

_MG_8130

Ahhhh, le sapin de Noël. Je ne m’en passe pas. Chaque année, et ce depuis que je suis toute petite, à Noël, il me faut un sapin dans le salon. Son choix, son arrivée à la maison, son parfum, son allure, les décorations dont on le pare, signifie que les festivités de fin d’année ne sont plus très loin. On va le chercher 2 ou 3 semaines avent le 24, et notre truc à nous, c’est de bien le caler dans un seau avec de gros galets et de remplir le seau d’eau. Ainsi, le sapin peut boire (c’est qu’il fait chaud à l’intérieur) et restera vert plus longtemps et séchera moins vite.

Pour l’espèce de l’arbre, nous prenons toujours M. Nordmann, à cause de son « feuillage » bien dense. Pour la déco, nous restons simple et classique. Une année, nous avions même mis des pommes d’Api, bien rouge et toute petite, en remplacement des boules de verre. Des pommes? Et bien oui des pommes, parce qu’à l’origine c’était avec ces fruits que le sapin était décoré. 

Mais d’ailleurs, pourquoi le sapin? juste parce qu’il ne perd pas ses épines en hiver? Et pourquoi des boules de Noël ou des pommes? Histoire.

Entre 2000 et 1200 avant JC, on parlait déjà d’un arbre (l’épicéa, arbre de l’enfantement), le jour du 24 décembre, puisqu’on considérait ce jour comme la renaissance du soleil.  Les celtes avaient adopté un calendrier basé sur les cycles lunaires. A chaque mois lunaire était associé un arbre, l’épicéa fut celui du 24 décembre. Pour le rite païen du solstice d’hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé. 

En 354, l’Eglise institue la célébration de la naissance du Christ, le 25 décembre, pour rivaliser avec cette fête païenne. Initialement la célébration de Noël se résumait à la messe de la nativité.

 

_MG_8142

Au XIème siècle, l’arbre de noël, garni de pommes rouges, symbolisait l’arbre du paradis. C’est au XIIème siècle que la tradition du sapin est apparue en Europe, plus précisement en Alsace.

On le mentionne pour la première fois comme « arbre de noël » en Alsace vers 1521. Au XIVème siècle, les décorations étaient composées de pommes, de confiseries et de petits gâteaux (comme les annelets aux amandes). En 1858, une grande sécheresse fut catastrophique pour la récolte des fruits. Un souffleur de verre de Goetzenbruck, petit village de la Moselle, eut l’idée de remplacer les pommes par des boules en verre, et la fabrique de Meisenthal perpétue cette tradition.

Cette coutume se répandit dans le monde entier à la fin du 19e siècle et au 20e siècle. A cette même époque, l’étoile au sommet de l’arbre, symbole de l’étoile de Bethleem commença à se répandre. Ce sont les protestants en 1560 qui développèrent la tradition du sapin de noël pour se démarquer des catholiques.

Au XVIIème et XVIIIème siècle apparaissent les premiers sapins illuminés. On utilisait des coquilles de noix remplies d’huile à la surface desquelles des mêches flottaient ou des chandelles souples nouées autour des branches. Bonjour les incendies…. Depuis, il existe les guirlandes lumineuses électriques.

 

_MG_8127

« Mon beau sapin, roi des forêts
Que j’aime ta verdure
Quand par l’hiver, bois et guérets
Sont dépouillés de leurs attraits
Mon beau sapin, roi des forêts
Tu gardes ta parure

Toi que Noël
Planta chez nous
Au saint-anniversaire
Joli sapin, comme ils sont doux
Et tes bonbons et tes joujoux
Toi que Noël
Planta chez nous
Tout brillant de lumière

Mon beau sapin
Tes verts sommets
Et leur fidèle ombrage
De la foi qui ne ment jamais
De la constance et de la paix
Mon beau sapin
Tes verts sommets
M’offrent la douce image »

_MG_8155

_MG_8141

 


Articles relatifs


Article similaire

Glace à la cerise

  Date : 2 juillet 2012
  cerise, crème glacée, été, glace
Article similaire

Les Männele

  Date : 6 décembre 2010
  brioche, männele, noel, saint-nicolas, tradition
Article similaire

Haddock fumé et lentilles vertes

  Date : 5 mars 2015
  haddock, lentilles vertes, poisson

Commentaires

Déposer un commentaire