Poulet aux fruits du Baerewecke

Ça y est. Après avoir découvert les recettes de mes 4 camarades blogueurs, vous allez pouvoir en savoir plus sur ma recette. Curieux de savoir ce qui ce cache derrière ce mot étrange de « Baerewecke »? Vous l’aurez peut-être deviné, il s’agit d’un mot alsacien Beera signifiant poire et de Wecka signifiant gâteau, petit pain… Cependant le Baerewecke (différentes orthographes existes) n’est pas un gâteau aux poires, mais un gâteau aux fruits secs traditionnel de la pâque juive en Alsace, que les chrétiens ont repris pour leurs fêtes de Noël. M’inspirant d’une recette familiale de notre chère fée des confitures, Christine Ferber, j’ai repris des ingrédients classiques de ce gâteau (pruneaux et abricots secs), j’en ai éliminé d’autres (que je n’apprécie pas plus que ça…), et j’en ai ajouté des nouveaux (la pomme est de saison, et faut en profiter).

Chez moi, les repas de Noël se suivent, sans vraiment se ressembler. En fait, si on me demande ce que je veux manger pour le déjeuner du 25, ma réponse sera assez souvent (pour ne pas dire tout le temps) : une volaille farcie. J’adore ça. Poulet, coq, poussin, caille, pintade, tant qu’il y a de la farce, je prend (et je me resserre). La farce apporte une touche de mystère, on essaie de sentir ce que la cuisinière (ou le cuisinier) a mis dedans, quelles épices… Les fruits et légumes de mon Baerewecke, mariés à la farce aux 4 épices et à la noix de muscade, et le poulet cuit longtemps et doucement, arrosé souvent et généreusement, c’est une vraie explosion de saveurs en bouche, douces, délicates, et en même temps très parfumés, je vous le garantis!

Une recette originale (un goût de sucré/salé), simple (bien qu’elle soit un peu longue), et pas très cher, (du poulet, des fruits et légumes basiques donc des prix bas ; désolée, j’ai oublié de faire le prix par personne…), et qui garde tout son « potentiel festif ».

Tchin, Tchin!

Infos recettes

Ingredients :


Pour le poulet et la farce

  • 1 poulet d’environ 1,5 kg
  • 4 foies de volaille
  • 2 pains au lait d’environ 50 gr
  • 25 cl de lait
  • 2 échalotes
  • 1 gousse d’ail
  • 1 bouquet de persil plat
  • 10 gr de beurre
  • 2 cuil. à s. d’huile d’olive
  • 4 gr de quatre épices
  • 1 pincée de noix de muscade
  • Sel/Poivre

Pour la garniture

  • 2 coings
  • 2 pommes Boskoop
  • 3 navets jaunes
  • 1/4 de céleri rave
  • 100 gr d’abricots secs
  • 100 gr de pruneaux
  • 60 cl de Gewurztraminer
  • 60 cl de fond de volaille

Pour les spätzle

  • 300g de farine
  • 3 œufs
  • 20 cl d’eau
  • 1 cuil. à c. rase de sel fin
  • 1 pincée de noix de muscade

En un coup d'oeil :


  • Difficulté : Moyenne
  • Durée préparation : 1,5h
  • Durée cuisson : 3,5h-4 h
  • Température four : 150°-180°C
  • Nombre personnes : 6

Préparation du poulet et de la farce

Préchauffer le four à 180°C (Th 6).

Commencer par la farce. Porter le lait à ébullition dans une casserole, puis émietter les pains au lait dedans. Retirer du feu. Éplucher et hacher les échalotes et l’ail. Laver et sécher les feuilles de persil. Dans une petite cocotte, faire fondre à couvert les échalotes, l’ail et le persil dans le beurre, l’huile et une cuillerée à soupe d’eau.

Couper les foies de volaille en deux. Passer les foies, le pain imbibé de lait, le mélange échalotes/persil au hachoir (grille fine). Mettre le hachis dans un gros bol, et l’assaisonner de sel, de poivre, de 4 épices et de noix de muscade. Bien mélanger.

Saler et poivrer légèrement l’intérieur et l’extérieur du poulet. Le garnir de farce et refermer avec du fil de cuisine.  Faire chauffer l’huile dans une grande cocotte et y faire dorer le poulet de tous les côtés pendant environs 15 min. Le placer dans un grand plat et le glisser dans le four.

Préparer la garniture. Laver, éplucher et couper en gros dés les coings, les pommes, les navets et le céleri. Répartir tous ces ingrédients autour du poulet. Ajouter les abricots secs et les pruneaux. Verser dessus 20 cl de fond de volaille et 20 cl de Gewurztraminer. Remettre au four laisser cuire 30 min. Arroser à nouveau le poulet de 20 cl de fond de volaille et de 20 cl de Gewurztraminer. Baisser la température du four à 150°C et poursuivre la cuisson pendant 30 min. Arroser encore de 20 cl de fond de volaille et de 20 cl de Gewurztraminer. Remettre le plat au four pendant 1h30 en arrosant régulièrement avec le jus de cuisson.

Je sais la cuisson est longue, mais cela permet au poulet de prendre toute sa saveur, et au Baerewecke de « compoter » doucement.


Préparation des spätzle

Verser la farine tamisée dans un bol, ajouter le sel et la noix de muscade. Casser les œufs. Mélanger les ingrédients à la cuillère ou au batteur, en ajoutant progressivement l’eau pour obtenir un pâte souple et fluide. Laisser reposer la pâte environ une heure.

Il y a différentes façons de former les spätzle ; il existe même un ustensile pour cela. Je vous propose de les faire au couteau, comme je l’ai appris.

Faire bouillir de l’eau salée dans une grande casserole. Mettre une cuillerée de pâte sur une planchette, que vous placez au dessus de l’eau bouillante et poussez des lanières de pâte dans l’eau. La pâte doit être suffisamment fluide pour couler un peu.

Les spätzle se cuisent par petites quantités et remontent à la surface lorsqu’ils sont cuit. Sortez-les à l’aide d’une écumoire, et réservez dans un plat après les avoir passé rapidement sous de l’eau froide. Renouvelez l’opération pour utiliser la totalité de la pâte.

Faire revenir les spätzle dans une poêle chaude avec un peu de beurre, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Poser le poulet sur un plat de service, entouré de la Baerewecke, le jus de cuisson (filtré si besoin) dans une saucière (chez moi c’est un petit pot Le Parfait) et les spätzle bien chaud dans un plat à part.



Articles relatifs


Article similaire

Christmas Menu – Plat

  Date : 11 décembre 2012
  buewespaetzle, carotte, panais, plat noel, poulet noir, poulet roti, repas de fêtes
Article similaire

Poulet citrons confits et olives vertes

  Date : 2 octobre 2012
  citron confit, olives vertes, poulet, recette du dimanche
Article similaire

Résultat concours et velouté de potimarron

  Date : 15 novembre 2012
  concours, courge, hiver, potimarron, velouté

Commentaires

Déposer un commentaire

  1. Uty - Ecribouille

    Il en reste ? Tu m’en envoies par La Poste ?


  2. Davy

    Super plat mais un seul problème comment l’ annoncer au convive avec un nom aussi compliqué. J’arrive même pas à le dire mais je le mangerais bien.


  3. Gen

    C’est sur qu’au niveau prononciation c’est pas trop ça. Les spätzle? Je ne connaissais pas non plus, mais alors dis donc qu’est ce que ça a l’air bon! Bien doré, épicé, caramélisé! Ca fait rêver ^^


  4. L'étudiante

    Alala, la cuisine Alsacienne. Je ne suis pas trop fan des spätzle (c’est comme les gnocchis pour moi, toujours pâteux..) mais le poulet me met l’eau à la bouche !! Merci beaucoup pour nous avoir fait découvrir ce petit gâteau au nom difficilement prononçable ^^


  5. Sweet Artichoke

    Bon, alors, je ne mange pas de viande du tout, mais franchement, ce poulet a l’air délicieux. Les ingrédient du baerweck doivent rendre le tout bien parfumé… Je suis tentée d’essayer pour Mr Artichoke!!


  6. Agnes

    Alors là !!! je laisse ma famille et fonce…ça me tente ….terriblement ! bravo ! belle réussite qui donne envie !


  7. Laurent

    Merci pour cette découverte et cette intéressante leçon de traditions alsaciennes !


  8. Cyril de St Sever

    Cette recette nous démontre toute la richesse de la gastronomie alsacienne. Vos photos nous emmènent déjà sur les tables de fêtes ornés de volailles festives bien sûr ;)

    Merci pour la découverte du Baerewecke !


  9. Sweet Artichoke

    Coucou Miss Crumble,
    il y a un prix qui t’attend sur mon blog !


  10. dom67

    appétissant!!