En cette fin d’année, le blog et sa cuisinière se mettent au repos. Les quelques recettes que j’ai déjà programmées seront publiées en mode automatique.
Pour les recettes gourmandes de Noël, je vous invite à consulter les catégories des 2 calendriers de l’Avent de 2012 et 2013. À très bientôt !

Kougelhopf salé

A l’heure où j’écris ce billet, c’est dimanche. Et aujourd’hui, je n’ai envie de rien faire. C’est drôle. Le dimanche, jusqu’à ce que je rencontre Mister, j’étais plutôt du genre faut en profiter un maximum pour faire des truc, sortir, aller se promener. Bref, une mini hyper-active, avec une pile qui se pensait inusable. Ben non, je ne pourrais pas faire de pub pour les piles avec le petit lapin rose qui ne s’arrête pas. Le dimanche, à présent, je ne fais plus rien. Enfin, plus rien est un bien grand mot, j’en fais des choses. mais je profites de mon chez nous (qui va bientôt changer d’adresse d’ailleurs, j’ai trop hâte). Et le comble, c’est que je me laisse très facilement bercer par le son de la télé et le moelleux du canapé. La sieste arrive. Je tente de résister, mais je finis toujours par succomber.

Que ça fait du bien! La sieste dominicale devrait être obligatoire. J’ai le sentiment de rattraper toute la fatigue et le manque de sommeil de la semaine, quand on court à 100 à l’heure à droite et à gauche. Envie de dire, prenez le temps. Le dimanche est fait pour ça. Ce n’est plus catastrophique pour moi de dire que je n’ai rien fait. Avoir zéro activite est devenu aussi important que d’en avoir un milliard, ça permet de recharger les batteries, qui finalement, ne sont pas si inusable que ça. Et je me réveille en fin d’après-midi, il est temps de passer doucement en cuisine, pour lancer le diner et préparer l’obligatoire apéritif, tout aussi indispensable que la sieste pour repartir de bon pied dans une nouvelle semaine.

Un Kougelhopf, je vous avez proposé la recette sucrée il y a presque 2 ans (waouh, le temps passe trop, trop vite). Voilà donc la version salée, avec des noix et des lardons dedans. Vous pouvez le préparer le matin pour le soir, mais ça, c’est pas super pour la grasse mat’ (je pense qu’à dormir décidément) ou le faire la veille. Dans ce cas, après avoir démouler le Kougelhopf, laisser le refroidir avant de le remettre dans son moule jusqu’au lendemain. Il restera ainsi moelleux. Nickel avec un petit vin blanc, comme un Riesling (à boire avec modération bien sûr).

 

Infos recettes

Ingredients :


Pour le levain:

  • 50 g de farine
  • 10 g de levure de boulanger déshydratée
  • 20 cl de lait tiède
  • 1 cuil. à c. de sucre

Pour la pâte:

  • 400 g de farine
  • 150 g de beurre pommade
  • 5 cl de lait
  • 2 cuil. à c. de sel
  • 1 cuil. à c. de sucre
  • 150 g de lardons allumettes fumés
  • 2 cuil. à s. de noix
  • du beurre ramolli pour graisser le moule (environ)

En un coup d'oeil :



Difficulté :
Durée préparation :
Durée cuisson :
Température four :
Nombre personnes :

Préparation du levain: mélanger dans un bol la farine, la levure sèche, le sucre et le lait tiède. Mélanger avec un petit fouet ou une fourchette, puis recouvrir de film alimentaire. Laisser reposer pendant 20 minutes à température ambiante, jusqu’à ce que le mélange double de volume.

Préparation de la pâte: mélanger dans un grand saladier la farine, le sel et le sucre, puis former un puits au centre. Battre les œufs avec le lait puis versez-les dans le puits. Mélanger au robot ou à la main, puis y incorporer le beurre ramolli, coupé en dés. Pétrir jusqu’à obtention d’une pâte qui ne colle pas aux doigts. Y ajouter le levain et pétrir à nouveau pendant 5 bonnes minutes.
Recouvrir le saladier avec un film alimentaire ou un couvercle adapté, puis laisser reposer pendant 1H loin des courants d’air. La pâte doit doubler de volume.

Pétrir la pâte pour sortir l’air et y incorporer les lardons (blanchis ou non) et les cerneaux de noix un peu cassés. Pétrissez afin de les répartir dans la pâte.

Beurrer et fariner le moule à kougelhopf avec le beurre ramolli, en insistant bien dans les rainures pour ne pas avoir de mauvaise surprise au démoulage! Disposez des cerneaux de noix en couronne au fond, une dans chaque rainure.

Déposer la pâte dans le moule, en évitant de recouvrir le cône central. Recouvrir d’un torchon et laisser reposer encore 1H à température ambiante (près d’un radiateur allumé ou dans le four, éteint et porte fermée).

Une fois la pâte bien gonflée, ôter le torchons, préchauffer le four à 210°C. Enfournez le kougelhopf pendant 40 minutes.

A la sortie du four, laisser tiédir 5 minutes puis démouler le kougelhopf sur une assiette. Normalement, il devrait se démouler tout seul et rester entier!

 


Articles relatifs


Article similaire

Brioche de l’Est

  Date : 14 mai 2010
  amande, raisin, sucre
Article similaire

Kougelhopf

  Date : 16 décembre 2013
  kougelhopf, kouglof, recette alsace
Article similaire

Quiche mi-lorraine, mi-alsacienne

  Date : 26 juillet 2010
  crème, emmental, fromage, lait, lardon, oeuf

Commentaires

Déposer un commentaire

  1. LadyMilonguera

    C’est une chouette idée je trouve ce kouglopf salé !


  2. Miss paprika

    Nous sommes justement en Alsace !! Par contre voilà bien un mot que je n’arrive jamais à écrire.
    En revanche j’utilise plutôt du bicarbonate que de la levure ! http://www.misspaprika.com/cuisine-moleculaire/48-bicarbonate-alimentaire.html
    biz à tous


  3. Audalacuisine

    Il a l’air top, j’ai honte de le dire, mais je n’en ai jamais fait ! Mais maintenant, j’ai bien envie ! Si ça te tente, j’organise un petit concours pour fêter les 2 ans de mon blog, à gagner : mon premier livre « Bagels » qui sort le 2 mai aux éditions Hachette. Bises


  4. Kim

    Quelle excellente idée que de faire un Kuglopft salé! J’adore!


  5. deckert magali

    salut Marine,
    Comme je te le disais au nouvel an chez toi, je fais très souvent tes recettes, encore maintenant (si tu savais le nombre de fois où j’ai fait ta tarte aux pommes, tellement jolie!).
    Mais ce matin j’ai fait le kougelhopf et là dans ta recette tu as oublié d’écrire le nombre d’oeufs! J’en ai mis 4 au pif, on verra demain quand on le dégustera à l’apéro!

    A bientot je l’espère,
    Mag