Flammekueche

Prononcez « Flam’koureu ». Traduisez par « tarte flambée ». Attention, je n’ai pas dit « cramée », ni « flambée à l’alcool », mais flambée car cuit au feu de bois. Ce joli mot, pas très glamour je vous l’accorde, sonne comme un appel à la convivialité. Cette tarte, qui apparait pour certains, comme une variante de la pizza italienne (j’ai déjà vu dans un restaurant de l’Ouest, qu’on proposait une « pizza alsacienne »), PAS DU TOUT!

Petite histoire : la tarte flambée remonte à l’habitude des paysans de faire cuire leur pain toutes les deux ou trois semaines. C’était alors une petite fête et, pour la marquer, on étalait la pâte qui restait après la préparation des miches, on la recouvrait de fromage blanc et de lardons, on assaisonnait à l’huile de colza et on passait le tout pendant quelques minutes au four. On présentait ensuite chaque tarte flambée sur une plaque de bois de boulanger et on la découpait en rectangles ; après avoir rapidement détaché les bords un peu noircis, chacun roulait sa part et la mangeait brûlante avec les doigts. C’est d’ailleurs toujours ainsi que les Alsaciens la mangent, même au restaurant : avec les doigts. La présentation ronde voire individuelle adoptée par certains restaurants éloignés de la tradition ne convient guère à cette pratique hautement conviviale.


La cuisson traditionnelle du pain dans un four à bois en pierre se prêtait à la cuisson de ces flammekueche : immédiatement après le chauffage du four au feu de bois, celui-ci était trop chaud pour y faire cuire le pain. Il fallait attendre qu’il atteigne la température correcte. La température était à ce moment idéale pour faire cuire les tartes flambées. On repoussait les braises, on glissait la fine tarte et en 2 à 3 minutes, elle était prête lorsque ses bords léchés par les flammes commençaient à noircir.

Il en existe cinq variantes courantes :

  • la tarte flambée traditionnelle (dite « normale ») : lardons et oignons ;
  • la gratinée : normale + gruyère ;
  • la forestière : oignons + champignons ;
  • la forestière gratinée : oignons + champignons + gruyère ;
  • la tarte flambée au munster : normale + munster ;
  • la tarte flambée aux pommes : dessert sucré, tarte avec de la crème ou du fromage blanc, des rondelles de pommes et (littéralement) flambée au Calvados.

 

Infos recettes

Ingredients :


Pour la pâte

  • 250 g farine
  • 1/2 dl d’huile de colza
  • 1 pincée de sel
  • 1 verre d’eau tiède
  • PAS DE LEVURE !!!

Pour la garniture

  • 200 gr de crème fraîche épaisse
  • 200gr fromage blanc
  • 3 oignons (ou échalotes)
  • lardons fins
  • sel, poivre
  • muscade râpé
  • 1 cuillère à soupe d’huile de colza.

En un coup d'oeil :


  • Difficulté : Facile
  • Durée préparation : 20 min
  • Durée cuisson : 10 min
  • Température four : 210°C
  • Nombre personnes : 1/personne

Préparer la pâte : mélanger la farine avec le sel, l’huile et l’eau tiède et pétrissez bien (si possible avec le robot). La pâte est prête !  Il reste à l’étendre en forme de disque ou mieux, de rectangle, selon la capacité de votre plaque.

Préparer la garniture : mélanger dans un récipient la crème fraîche, le « Bibeleskäse » (fromage blanc) dans une proportion de 50/50. Certains privilégient le rapport 1/3, 2/3. A vous de choisir. Rajouter la cuillère d’huile, le poivre, de la muscade râpée. Pour le sel, tenir impérativement compte des lardons.Si vous utilisez des lardons fumés , inutile d’en rajouter !

  • Émincer assez finement les oignons, inutile dans ce cas de les faire revenir, ils cuiront dans le four.
  • Allumer le four. Chaleur par le fond. Puissance au maximum comme pour les pizzas.
  • Avec une spatule étaler le mélange sur la pâte en respectant un bord de 1 cm. Répartir équitablement des lardons et une poignée d’oignons.
  • Four à température maximum, enfourner sur un plat non adhérant, ou mieux, sur une pierre si votre four en est équipé. Surveillez la première cuisson. Généralement entre 8 et 10 minutes. La tarte doit commencer à brunir. Servez chaud. Accompagner d’une bière ou d’un Sylvaner (vin blanc pas trop sucré et frais)

Cette recette est dédicacée à L’étudiante, qui j’espère arrivera à la refaire dans sa p’tite cuisine norvégienne.


Articles relatifs


Article similaire

Quiche mi-lorraine, mi-alsacienne

  Date : 26 juillet 2010
  crème, emmental, fromage, lait, lardon, oeuf
Article similaire

Tarte aux poireaux

  Date : 22 février 2015
  tarte aux poireaux, tarte salée
Article similaire

Asperges aux 3 sauces

  Date : 19 avril 2015
  mayonnaise, recette asperge, sauce pour asperge, vinaigrette

Commentaires

Déposer un commentaire

  1. L'étudiante

    Hihi :$ Merci :) C’est parfait. Je vais multiplier les quantité par deux, comme ça j’en aurai assez pour 6 « petites » tartes non ? En plus c’est super rapide (pas de temps d’attente pour la pâte si je vois bien :D) Hâte d’être demain soir ! Merciiiiii !!!


  2. kaderick

    Ben la voila enfin cette vrai recette, apres vous en avoir entendu parlé depuis 2 jours sur twitter.
    Je vais enfin pouvoir la faire dans les regles de l’art :-)Merci


  3. Nam & Thom

    Oh la la.. comment vous mettre l’eau à la bouche en 2 secondes top chrono !! Elle a l’air délicieuse hummm !!


  4. LadyMilonguera

    Moi qui commence à avoir faim, j’en ai l’eau à la bouche !


  5. Roodkapje

    c’est malin, j’en ai envie d’une maintenant !!!


  6. Loulou

    miaaamm j’adore ça !!


  7. ktycat

    Je vais faire ma chieuse mais une flammekuech doit quand même être flambée. Quand les paysans faisaient du pain comme tu le dis, ils faisaient cuire la flammekuech pour voir si le four était à la bonne température. C’est pour cela qu’elle était toujours flambée et doit être un peu « grillée » pour avoir le vrai goût de la flammekuech qui croustille ;).


  8. Gen

    J’adore et en plus c’est super convivial! Et je suis bien d’accord, ça n’a rien à voir avec la pizza!


  9. The Pink Lady

    Ohhh j’adore ça… c’est tellement fin et croustillant, j’en raffole ! Merci pour la recette en tout cas, je ne manquerai pas de la refaire!


  10. Anne-Laure

    Hmmm la la, j’adore ça !
    En plus, tu nous livre la recette de la pâte maison et ses incontournables déclinaisons (dont l’option cochonne avec le munster !), je ne peux que me laisser tenter et passer rapidement aux fourneaux :)


  11. Sirop Grenadine

    Je t’avoue que je lisais ton article rêveuse… Me disant bon sang comme j’aimerais manger une flam… Bien sur dans ma mini cuisine irlandaise c’est impossible… Et là je vois le « PAS DE LEVURE » !!!!!!! C’est donc possible !!! J’en ai trop trop envie !! Merci Merci d’avoir egayé ma journée et mon repas de ce soir :) (enfin si je me sens de pétrir cet aprem ! Sinon demain !!)
    Bises Miss Crumble !


  12. Julie

    Mmmmm! J’adore les Flammekueches!!!
    Je vais l’essayer ce we! :)


  13. Morgane

    J’adore la Flammekueche ! La tarte est mise à l’honneur avec tes photos ! Elle parait très gourmande ! Bravo !


  14. Zaza

    J’adore cette tarte alors faites maison, ro lalala!
    Je testerais bientôt!
    Bises


  15. Mercotte

    Quand je passe par chez toi …. enfin dans ton coin, je ne manque jamais de déguster une tarte flambée c’est léger, fin décomplexant et délicieux !


  16. celine

    merci pour ce petit clin d’oeil à ma région l’Alsace, mais peut être est tu aussi de la région

    ta photo donne vraiment envie tu sais
    en tout cas c’est malin, j’ai une furieuse envie de manger une flambée ce soir lol
    bon dimanche


  17. christell

    elle est extrêmement fine, j’adore !