Onglet à la mode thaïe

Avant, j’étais végétarienne. Je dis bien avant. Jusqu’au jour où je suis tombée sur Mister Crumble, qui lui, est fils de boucher. Que faire quand la belle-famille apprend que la nouvelle « pièce rapportée » n’est pas du même coté de la barrière niveau consommation de viande? Au premier abord, pas facile facile. A chaque repas de famille, ils ont essayé de m’en faire manger. Mais rien à faire. Alors ils se sont résignés. Je mangeais du poisson. Jusqu’au jour, où, lors d’un petit week-end en amoureux, à une terrasse ensoleillée, j’ai ouvert la bouche pour engloutir un morceau d’onglet. Je trahissais tout ce en lequel je croyais (mais je n’étais, et loin de là, pas une végétarienne extrémiste), pour me délecter d’un bon morceau de viande. Et depuis j’en remange. Loin d’en être dégouter, je n’en mange pas pour autant tous les jours. Mais j’aime préparer de bons morceaux ; et l’un de mes préférés est l’onglet.

Dans un des derniers magasines Elle (que je pique à maman Crumble), il avait une recette qui m’a bien tentée et que j’ai voulu de refaire. La marinade au piment vert, la cuisson de la viande étaient super, presque un simple aller-retour pour griller l’extérieur, des cacahuètes pour donner un peu de croquant dans la salade. Nous avons juste à nous habituer à l’huile de sésame qui nous est encore un peu étrangère dans la cuisine de tous les jours. Un petit peu d’Asie qui réveille une viande traditionnellement cuisinée avec des pommes de terre sautées et des échalotes (ce qui est loin d’être pour me déplaire..).

Infos recettes

Ingredients :


  • 600 gr d’onglet de bœuf
  • 2 échalotes de tradition
  • 1/2 concombre
  • 6 surines
  • 100 gr de cacahuètes nature décortiquées
  • 1 bouquet de coriandre
  • 1,2 dl de sauce soja
  • 4 cl de purée de piment à l’ail et au basilic
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • 4 cuillère à soupe d’huile d’arachide
  • 4 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de nuoc-mâm
  • 1/2 cuillère à café de sucre
  • 1 pincée de piment d’Espelette en poudre

En un coup d'oeil :


  • Difficulté : Facile
  • Durée préparation : 20 min
  • Durée cuisson : 5 min
  • Nombre personnes : 4

Effeuiller la coriandre, réserver les feuilles, puis mélanger les tiges avec la sauce soja et la purée de piment. En enrober la viande puis la badigeonner d’huile de sésame et la laisser mariner 1 h à température ambiante.

Peler les échalotes, les fendre en deux dans la hauteur et les tailler en fins copeaux. Couper le concombre (épépiné mais pas pelé) en bâtonnets de 5 mm d’épaisseur et 5 cm de hauteur. Effeuiller les sucrines. Torréfier les cacahuètes dans une poêle sèche, puis les laisser refroidir et les concasser dans un mortier.

Saisir la viande 2 mn 30 de chaque côté dans une poêle sèche, puis la retirer du feu et réservez-la 10 mn.

Mélangez tous les ingrédients de la sauce dans un saladier, jusqu’à ce que le sucre fonde.
Couper la viande en tranches de 1 cm d’épaisseur. Récupérer le jus et l’incorporer à la sauce.
Ajouter dans la sauce les feuilles de sucrine et de coriandre, les échalotes et le concombre. Mélanger et dresser immédiatement dans de grands bols. Disposer dessus les tranches de viande, parsemées de cacahuètes concassées.

Recette Nicolas Demorand, Elle


Articles relatifs


Article similaire

Soupe Pho

  Date : 24 mai 2012
  citron vert, coriandre, germe de soja, soupe Phô, vietnam
Article similaire

Tsatsiki – yaourt au concombre

  Date : 9 juillet 2013
  concombre, dip, herbamare, sauce yaourt, sel marin, tsatsiki
Article similaire

Riz Biryani à ma façon

  Date : 21 mai 2010
  curry, poulet, riz

Commentaires

Déposer un commentaire

  1. Laurent

    J’imagine le fait de renoncer au végétarisme, lisme, rienanisme (???), aux légumes, quoi… Mais bon, le tofu, c’est pas toujours çà ! La mode thaïe doit adoucir le goût de la viande, çà m’a l’air intéressant, surtout au barbecue.


  2. Gen

    Comme quoi il ne faut pas dire fontaine je ne boirai pas de ton eau! C’est vrai que c’est très appétissant! Moi non plus je ne mangerai pas de la viande rouge tous les jours, mais de temps en temps, on a le plaisir de l’apprécier.


  3. Uty

    Miam ! D’origine thaïe/khmer et extrémiste d’un point de vue « cuisine traditionnelle asiatique », je valide hautement ta recette.

    Quant à ton végétarisme… c’est drôle, mais je ne suis pas du tout végétarienne, pourtant je mange peu de viande. Je préfère ne pas en manger tous les jours et me préparer un bon morceau quand j’en ai le temps et l’envie. Pas du tout carnivore.

    En plus je viens d’une famille qui consomme beaucoup de poisson (on consomme très très peu de viande au Cambodge, ou alors ce sera du poulet), ça joue.

    Comme quoi, les habitudes alimentaires, hein. :)


  4. delphcotecuisine

    a la mode thaï c’est toujours un regal
    bises et douce journée
    Delphine


  5. Christophe

    L’onglet est un de mes morceaux de boeuf préférés, car très goûteux, et ta recette est comme je les aime, vraiment sympa !
    Bonne soirée.