Raviolis Mandu au poulet

 Bonjour bonjour, je sais j’ai pas posté de recette depuis la semaine dernière…c’est comme ça, je vous dirais peut-être un jour bientôt le pourquoi du comment. J’espère que ça va bien chez vous et que vous avez passé une bonne semaine.  De mon côté, j’ai pas chômé. Aujourd’hui, une recette qui me tient doublement à coeur. D’une, parce qu’elle est d’inspiration coréenne et que depuis mon déjeuner chez Pierre Sang, j’adore. De deux, c’est une des rares fois (sinon la première) que je me lance dans une alliance met/vin. Et en plus, ici, c’est pour les Vins d’Alsace. Le bonheur!!!  Le thème était la cuisine du monde et j’ai j’ai presque automatiquement pensé à une recette coréenne, et après avoir choisi de faire des mandu (sorte de raviolis coréens), rester à choisir le vin qui les accompagnerait. Attention, je tiens à prévenir que je ne suis pas une professionnelle, c’est un choix tout personnel. Je suis juste gourmande du manger ET du boire! Donc, j’ai décidé d’allier mes mandu à un Pinot Blanc 2012 du domaine Gustave Lorentz, en vin biologique “Evidence”. Et je trouve qu’ils font un beau mariage.  La couleur de ce vin est très rafraichissante ! Il est limpide et ne perle pas sur la paroi intérieure du verre, ce qui indique qu’il n’est pas gras et pas sucré. En fermant les yeux, on sent un peu de pomme verte, de pomme et des fleurs. Sans être ni sucré ni sec, il est doux, avec une pointe d’acidité. Il fait l’équilibre entre fraicheur et douceur. Ce Pinot Blanc s’allie parfaitement avec la cuisine de type asiatique dans laquelle il y a déjà pas mal de saveurs présente qui se bousculent. Il apporte une note minérale et de la fraicheur. A tester d’urgence donc ! _MG_0082 _MG_0077 Mon interview (en mode star:) ), extrait : Pour moi, les Vins (avec un grand V) d’Alsace (avec un grand A), c’est quoi? (comme d’hab’ chauvine attitude :) ) Pour une Alsacienne, difficile de ne pas parler de nos vins. Je reste très régionale quand il s’agit de choisir le vin (mais je ne suis pas contre un bon bourgogne ou un vin jaune du Jura, ou même un rosé ensoleillé). Ce qu’on adore faire de plus en plus avec Mister Crumble, c’est des dégustations pour découvrir de nouveaux vins, apprendre à les boire et à les apprécier, et à en parler (j’ai fait des études de lettres et de linguistique, je suis attachée aux mots et à ce qu’ils apportent comme sensations). Et pour moi bien sûr, ce qui est super, c’est de discuter avec les vignerons ou les chefs de cuisine des associations mets/vins. Les vins d’Alsace, c’est ma région en bouteille et j’en suis fière. Une petite région avec une diversité de sols complexes qui se retrouve dans les vins. Et cette diversité, j’aime la découvrir à chaque fois que j’ouvre une bouteille. Et les vignerons sont des gens passionnants et passionnés avec qui il est vraiment très intéressant de parler (comme avec les maraichers sur mon marché en fait). Retrouvez aussi ma recette, mon interview et plein d’autres recettes en accord avec les vins d’Alsace sur le mini-site Vins d’Alsace/ Cuisine AZ. _MG_0066 Et maintenant, la recette!

Infos recettes

Ingredients :


Pour la pâte à mandu

  • 230 g de farine T55
  • 1 blanc d’œuf (30 g)
  • 10 cl d’eau bouillon de viande (bœuf…)
  • 1 cl d’huile végétale (arachide…)

Pour le poulet

  • 1 petit poulet
  • 10 gousses d’ail
  • 1 oignon vert
  • 1 bâton de citronnelle
  • 1 morceau de gingembre frais de 5 cm
  • 1 poignée de pignon de pin
  • 1 litre de bouillon de volaille

Pour la farce

  • 150 g de tofu (bien égoutté)
  • 100 g de vermicelles de riz (en épiceries asiatique ou grande surface)
  • 200 g de poulet précédemment cuit et haché
  • 1 poignée de champignons de Paris lavés et nettoyés
  • 1 oignons nouveau avec le vert haché
  • 1 c. à soupe d’huile de sésame
  • 3 c. à soupe de sauce soja

En un coup d'oeil :


Difficulté : Intermédiaire Durée préparation : 55 min Durée cuisson : 2h30 Temps de repos : 1h Nombre personnes : 4
_MG_0004 Préparez le poulet. Dans une grande cocotte, déposez le bouillon de volaille et le poulet dans lequel vous aurez mis le morceau de gingembre frais pelé, les gousses d’ail pelées et les pignons de pin. Ajoutez autour du poulet le bâton de citronnelle et l’oignon vert entier et tranché. Couvrez d’eau. Faites bouillir puis baissez le feu et laissez cuire pendant environ 1h30 à 2 heures. Découpez le poulet et réservez environ 200 g de viande. _MG_0005 _MG_0016 _MG_0020 _MG_0026 _MG_0028 Préparez la farce. Faites cuire les vermicelles dans de l’eau bouillante 5 min puis égouttez-les et rincez-les à l’eau froide (pour éviter qu’elles ne collent) et coupez-les en petits morceaux. Mélangez le poulet haché avec le tofu, ajoutez l’oignon nouveau, les vermicelles et enfin les champignons hachés. Assaisonnez le tout avec 1 grosse cuillère à soupe d’huile de sésame et 3 bonnes cuillères à soupe de sauce soja. Mélangez pour que le tout devienne homogène. Réservez au frais. _MG_0031 _MG_0032 _MG_0034 Préparez la pâte à mandu. Mélangez la farine avec l’huile, le blanc d’œuf puis ajouter l’eau. Travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit souple, lisse (et un peu collante). Couvrez de papier film et laissez reposer au frais au moins une heure. _MG_0035 Pour la réalisation des mandu. Reprenez la pâte, formez des boules de 4 cm environ, puis applatissez-les au rouleau de manière à obtenir des disques ou détaillez un morceau de pâte et détailler à l’aide d’un emporte pièce). Prenez une cuillère à thé de farce, placez-la au centre du disque puis pliez en deux pour refermer, sans trop tirer pour ne pas déchirer la pâte.

Pour former les mandu, réunissez les deux extrémités du demi-disque, préalablement mouillés avec un peu d’eau (pour que ça colle).
Gardez sur un plan bien fariné.
Procédez de même jusqu’à épuisement. Si vous n’avez plus de pâte, la garniture peut se manger passée à la poêle (et donc un peu grillée). Pour la cuisson, faites chauffer un peu d’huile neutre dans une poêle et faites-y revenir les mandu pendant environ 10 min à feu moyen. Quand le dessous des mandu est un peu grillé, ajoutez un peu de bouillon et mettez un couvercle sur la poêle, pour faire cuire un peu à la vapeur.

Encore 5 petites minutes et c’est prêt. A déguster chaud, avec du kimchi (en épicerie asiatique) et enrobé d’une feuille de salade (ou non). _MG_0036 _MG_0038 _MG_0040 _MG_0041 Mon astuce pour cette recette La pâte à mandu peut être préparer plusieurs heures à l’avance ; il est également possible de remplacer le petit poulet par une petite poulet & le bouillon par du bouille déshydraté. Enfin, pas besoin de saler, la sauce soja le fait pour vous. _MG_0044 Oh, du kimchi!!!:)

_MG_0088

     L’abu d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. 


Articles relatifs


Article similaire

Soupe Pho

  Date : 24 mai 2012
  citron vert, coriandre, germe de soja, soupe Phô, vietnam
Article similaire

Soupe de carottes épicée et crème de soja

  Date : 10 avril 2015
  creme de soja, soupe de carotte

Commentaires

Déposer un commentaire

  1. Doroth'

    Elle donne vraiment envie cette recette ….si en plus un bon vin blanc s’accorde avec, je suis encore plus convaincue !


  2. Gen

    Hum! C’est du boulot mais ça a l’air divin! Et si en plus on a un petit verre de bon vin..


  3. Diagonales

    Euh…
    remplacer le petit poulet par une petite poulet ?
    le bouillon par du bouille déshydraté ?
    hihihi
    La chaleur a eu des effets sur le clavier (je te rassure moi je n’ai pas besoin de chaleur pour faire des fautes ;) hihihi)