Cupcakes chocolat et Liqueur OKIN’S spéculoos

_MG_9093

Let’s talk about Okin’s…

 J’ai honte. Et je m’excuse….J’ai presque honte de présenter cette recette si tard par rapport à d’une, la date de réception du produit, et de deux, la date de publication de l’article. Parce que je me suis promis de faire le maximum pour publier régulièrement, parce que je tenais vraiment à vous parler de cette liqueur plus tôt. Et que finalement, écrire un blog, et tenir les promesses d’anti-procrastination, bah, ce n’est pas si facile que ça.

 En fait non, faut que j’arrête de m’auto-flageller, ce n’est pas vraiment de la procrastination. 

En fait, je tourne autour d’une idée/recette pendant quelques jours, après je change d’idée, je reviens à mon idée initiale…Cela ne m’arrive pas souvent, mais quand ça arrive, bah…ça arrive. Et quand je trouve enfin le temps de réaliser l’idée, BIM!, ça marche pas comme je veux. Parce que j’ai aussi le don pour chercher à faire des trucs compliqués alors que je pourrais aller à l’essentiel. Mais ça, ça me rappelle pas mal de situations ; par exemple, quand j’étais au lycée (section littéraire), je pouvais reprendre une dissert’ qui faisait déjà 3 pages, juste parce qu’en réalité, les 3 pages n’étaient que du blabla. C’est bien beau de broder mais encore faut-il broder utile.  

 Donc, non, je ne procrastine pas (la fille en moi qui a voulu faire orthophoniste adore ce mot:) ), où en tout les cas, je me contrôle (faut bien que je nuance mes propos, Mister Crumble va ironiser…). Mais c’est vrai que c’est bien particulier comme exercice littéraire, un blog. Moi, j’aime bien vous raconter de petites histoires, même si vous ne les lisez pas (ou pas toujours), je veux éviter que vous vous retrouviez sur la page et BAM! (vous avez vu, je fais des bruitage aussi ), la recette. C’est comme si vous arriviez au restaurant, et sans laisser le temps de vous assoir, de prendre un verre, et de vous détendre, et surtout de regarder le menu, je vous rapporter le plat que j’aurai choisi pour vous.

 Bon, ici, vous n’avez pas le choix du menu, je suis d’accord, mais un texte, ça brode autour de la recette. C’est mon style. Peut-être que j’en changerais, qui sait. Naaaaaannnnnn. En fait, je ne crois pas. Je ne changerais pas. Moi qui ai voulu être orthophoniste, institutrice, journaliste, j’ai besoin de parler, de m’exprimer. Mais pour dire des trucs qui me paraissent intéressants (j’essaie de limiter les messages à caractère purement informatifs du style « il fait un temps de m…… ») J’adorerais pouvoir philosopher comme le font d’autres blogueuses (et blogueurs) sur le pourquoi/comment/pour qui j’écris sur mon blog, ou encore avoir une plume rigolote/avec du style.

Je suis en plein dans cette période (je vous ai pas déjà fait le coup?) de remise en question du style « et si j’arrêtai »?. Malheureusement pour moi, je n’ai jamais été très forte en philosophie (et pourtant j’aurai du, c’était un gros coeff’ au bac L….). Si, en ce début de printemps (ouf, enfin, le voilà), je devrais faire un voeux, je souhaiterais être créative/douée/pertinente/bouillonante d’idée/réaliser mes projets. Et plus encore. 

 Oulà, mais je me rend compte que d’une part, je suis un peu tout le contraire de ça (et aussi vraiment pessimiste/sans confiance en moi) et que d’autre part, la récurrence de « JE » dans ce billet a déjà dépassé le cota annuel. 

Let’s talk about Okin’s. 

_MG_9081

 Okin’s n’est pas le nom d’un nouvel agent secret. C’est le nom d’une délicieuse nouvelle liqueur au spéculoos, lancée par Terroirs Distillers, qu’on me l’a fait découvrir début février (d’où ma honte). Et en fille du Nord-Est que je suis, j’aime. C’est clairement une liqueur qui va plaire aux filles (mais si il y a des garçons dans la salle, je vous invite à tester). On a l’impression de boire un spéculoos. Ou plutôt d’avoir trempé un spéculoos dans du lait (entier) et de le laisser fondre en bouche. Cette liqueur? Un vrai bonbon. Alcoolisé, oui, aussi, il y a de l’alcool. Mais on en boira avec modération non?

 A liqueur gourmande, recette gourmande. J’ai opté au final (oui, oui, souvenez-vous, j’ai dit que je cherchais pendant un moment mes recettes, PARFOIS) pour des cupcakes. SO GOOD…. 

(et non, je ne pense pas arrêter, surtout que Miss Crumble a bientôt 3 ans…je vais tenter de vous faire quelque chose de bien)… faut vraiment que je barre les verbes arrêter/essayer/tenter de mon vocabulaire. 

_MG_9079

Pour les gâteaux chocolat

Infos recettes

Ingredients :


  • 50 gr de chocolat noir 70%
  • 5 œufs entiers
  • 1 cuil. à s. rase de café fort moulu
  • 70 gr de miel d’acacia
  • 125 gr de sucre semoule
  • 75 gr de poudre d’amande
  • 120 gr de farine
  • 25 gr de cacao en poudre
  • 8 gr de levure chimique
  • 12 cl de crème liquide

En un coup d'oeil :



Difficulté : Facile
Durée préparation : 20 min
Durée cuisson : 20 min
Température four : 170°C
Nombre de cupcakes : 18

Hacher le chocolat et le faire fondre au bain-marie ou au micro-onde. Ajouter le beurre fondu et le café moulu. Laisser de côté (le café « infuse »).

Dans un saladier, mélanger au fouet les œufs, le miel et le sucre semoule.Ajouter la poudre d’amande, la farine, la poudre de cacao et la levure chimique. Incorporer la crème liquide, puis le mélange chocolat/beurre/café. Remplir les caissettes au deux tiers, à l’aide d’une poche à douille, et enfourner à 170°C pendant 20 min environs. Sortir et laisser refroidir.

Pour le « buttercream »/crème au beurre meringuée

Infos recettes

Ingredients :


  • 142 g sucre fin
  • 71g de blanc d’oeufs à température ambiante (environ 2,5 blancs d’oeufs)
  • 142g de beurre mou
  • De la liqueur OKIN’S spéculoos

En un coup d'oeil :



Difficulté : Difficile
Durée préparation :

Mélanger sucre fin et blanc d’oeuf, faites mousser un petit peu.

Au bain-marie, faites chauffer le mélange blanc d’œuf + sucre sans cesser de le fouetter (même pas une seconde !). Faire chauffer jusqu’à 66°. Le but de la manœuvre est de dissoudre complètement le sucre dans l’œuf et de détruire les salmonelles de l’œuf. En revanche, on est très proche de la température de coagulation du blanc d’oeuf, c’est pourquoi vous ne devez pas arrêter de fouetter une seule seconde, sous peine de voir le blanc cuire !!! Si c’est cuit, c’est foutu… Il ne faut plus sentir les grains de sucre.

Monter le mélange blanc + sucre en meringue ferme (avec le fouet de votre robot ou à la main si vous en avez le courage) et jusqu’à ce que le mélange redevienne tiède.

Quand la meringue est tiède, utilisez la feuille du robot (ou à la spatule) sur vitesse lente et incorporez le beurre cube par cube (ouais, c’est un peu long…).  Ajouter environs 2 bouchons de liqueur OKIN’S spéculoos.

Mettre le buttercream dans une poche à douille (avec la douille de votre choix), et pocher.


_MG_9069

 


Articles relatifs


Article similaire

Chocolats et petits chats pour Galler

  Date : 20 mars 2015
  boutique chocolat galler, chocolat
Article similaire

Biscuit noisettes et ganache chocolat au lait

  Date : 22 décembre 2013
  biscuit noisette, dessert, ganache chocolat montée
Article similaire

Cupcakes Choco-expresso

  Date : 7 avril 2012
  café, chocolat noir, cupcake, expresso, pâques

Commentaires

Déposer un commentaire

  1. Doroth'

    Enfin tu dévoiles le secret de fabrique de ces petites merveilles ;p
    Je pense tenter la crème au beurre meringuée un de ces 4 …. j’te raconterai mes exploits (et te les ferai goûter si c’est réussi !)


  2. caro-en-cuisine

    Un mix original !
    ta recette me tente bien ;) bises


  3. Fooderies

    Je connaissais pas cette liqueur, mais j’ai très envie d’y goûter maintenant ! Et avec des cupkakes ça doit être vraiment bon!
    (et moi aussi je suis du nord-est 8-) )


  4. CClaudia

    La crème au beurre meringuée me plaît bien pour les cupcakes, c’est moins écœurant ?