Beignets alsaciens ou Fasenachtskiechle

_MG_8489

 Cela faisait super longtemps que je n’avais pas fait de beignets. Vraiment longtemps. J’en ai lorgné du coin de l’oeil à la boulangerie la semaine dernière, de beaux beignets bien gonflés et fourrés à la confiture. Alors j’ai eu une envie de beignets fait maison, que mes cheveux sentent la friture (nota bene : ne pas s’être lavé les cheveux avant…) et que j’ai à nouveau les doigts plein de sucre à la cannelle. 

 Je me suis tournée vers une recette toute simple et alsacienne, les Fasenachtskiechle. Nom imprononçable et dont je ne comprend pas le sens (des Elsässich speakers dans la salle?), je les ai enrobés d’un mélange sucre cannelle. Vous pouvez également fourrer ces beignets avec de la confiture (pourquoi pas de confiture de pommes?) après cuisson.

Après tout, c’est bientôt Mardi Gras non? Et la St Valentin aussi…. rolala faut que je me dépêche de vous faire une recette spéciale filtre d’amour moi…

_MG_8497
_MG_8483

Infos recettes

Ingredients :


  • 500g farine
  • 40g sucre
  • 1 pincée de sel
  • 20g levure fraiche de boulangerie
  • 250ml lait à température ambiante
  • 2 oeufs
  • 80g beurre ramolli
  • huile de friture
  • sucre+cannelle pour enrober

En un coup d'oeil :



Difficulté : Moyen
Durée préparation : 20 min
Temps de repos : 4 h
Durée cuisson : 5 min
Température friteuse : 180°C
Nombre beignets : 20

Dans un grand saladier, verser la farine tamisée, le sel et le sucre. Mélanger avec une cuillère en bois puis creuser un puits: y verser la levure émiettée, le lait et les oeufs légèrement battus. Commencer à mélanger avec la cuillère en bois à partir du centre en incorporant petit à petit la farine jusqu’à ce que la pâte forme une masse compacte autour de la cuillère. Transvaser le contenu du saladier sur le plan de travail légèrement fariné et travailler la pâte quelques minutes en l’écrasant et en la repliant plusieurs fois de suite.

Dès que la pâte forme une masse homogène, la pétrir 1 ou 2 minutes puis y incorporer le beurre ramolli en plusieurs fois en travaillant la pâte après chaque addition. Pétrir une bonne dizaine de minutes jusqu’à ce que la pâte devienne lisse, souple et homogène (le beurre doit être complètement incorporé).
Mettre la pâte en boule dans le saladier légèrement huilé ou beurré, couvrir avec du film alimentaire et laisser lever jusqu’à ce que la pâte double de volume, environ 2h.

Ecraser doucement la pâte puis la verser sur un plan de travail légèrement fariné. Etaler au rouleau (sans trop écraser la pâte) sur une épaisseur d’1 cm environ. Avec un couteau aiguisé ou une roulette à pâtisserie ou à pizza, découper une vingtaine de formes rectangulaires ou plus traditionnellement triangulaires (qui prennent la forme de poire après cuisson). Disposer les morceaux de pâte sur le plan de travail fariné en laissant de l’espace entre eux. Couvrir avec un torchon légèrement humide et laisser lever 45 min à 1h selon la température de la pièce.Les beignets gonflent beaucoup mais il faut veiller à ce qu’ils ne doublent pas de volume car ils continuent de gonfler pendant la cuisson!Une dizaine de minutes avant le début de la cuisson des beignets (voir note), mettre l’huile à chauffer dans une grande friteuse à l’ancienne ou une grande casserole à bords hauts. Tester la température en plongeant un morceau de pâte ou un petit croûton de pain qui doit remonter en surface immédiatement après avoir été plongé dans l’huile entouré de bulles.
Attention, l’huile ne doit pas être fumante sous peine de faire dorer les beignets sans leur laisser le temps de cuire à l’intérieur.

Plonger les beignets dans l’huile chaude à raison de 2 ou 3 à a fois selon le diamètre de votre friteuse. Laisser dorer sur la première face avant de retourner le beignet (la 2ème face cuit toujours plus vite que la première). Egoutter les beignets sur du papier absorbant avant de les saupoudrer de sucre glace ou de les rouler dans un mélange de sucre en poudre et cannelle en poudre.

 Note: pour connaitre le moment idéal de cuisson de ces beignets comme pour toutes les autres recettes à base de pâte levée, tester en appuyant doucement sur la pâte du bout de l’index: l’empreinte laissée doit revenir lentement à sa place et la surface du beignet doit être lisse et opaque.
_MG_8479

Recette de Sandra

 


Articles relatifs


Article similaire

Beignet « Berliner » à la confiture d’orange

  Date : 26 février 2014
  beignet, recette beignet, recette berliner, recette mardi gras
Article similaire

Chiacchiere (bugnes italiennes)

  Date : 25 février 2014
  bugnes, chiacchiere, recette beignet, recette mardi gras
Article similaire

Vrais/faux donuts

  Date : 8 mars 2011
  beignet, donougts, donuts, mardi gras, petit-déjeuner

Commentaires

Déposer un commentaire

  1. LeeYaa

    Je raffoooole de ces beignets et je t’en prend quelques uns au passage ;)


  2. kitchenstory

    kiechle= galette
    fasenacht= carnaval
    voilà pour la petite explication!


  3. Tiz

    L’explication en partant de l’Allemand, dont l’Alsacien est proche:

    Kuchen = gateau
    Les suffixes en « lein » tendent à désigner quelque chose de petit et plus ou moins mignon
    donc, Küchlein = petit gateau
    –> en patois/dialecte, cela peut devenir Küchle ou kiechle par exemple…

    fasten = jeuner
    Nacht = nuit
    Fastnacht = carnaval, suivant les patois, cela devient Fassenacht, fasenacht…

    donc ce sont des « petit gâteaux de carnaval » que tu as fait, comme il est de tradition de faire avant la periode de jeune qui s’achève à Pâques.
    J’en raffole mais je n’en ai jamais fait, merci pour la recette!!


  4. Tumorapa

    Moi je veux bien ça à la rentrée <3 mouahahah