Le chinois

En ce moment, je ne suis pas beaucoup chez moi dans la semaine. Alors du coup, quand je rentre à la maison, le vendredi soir, je n’ai presque qu’une envie, profiter de mon week-end pour cuisiner, et même plus précisément pour « boulanger »,  pour nous faire un bon petit quelque chose qui nous poussera tout en douceur hors du lit le dimanche matin…et ce dimanche, ce « petit » quelque chose a été un chinois à la crème pâtissière et aux noisettes. Rien que de le voir à la sortie du four le samedi, j’ai voulu en manger un GROS morceau, mais non, j’ai réussi à me retenir, et ce, pour mieux en profiter le lendemain. Je ne l’ai pas regretté.


Pour ne pas trop me vanter (mais un peu quand même), je l’ai trouvé aussi bon que chez le boulanger…et puis, je suis plutôt contente du résultat, aussi gustatif que visuel. Ça change d’une brioche, ou d’un Kougelhopf , ou encore d’une autre brioche, aussi bons soient-ils. J’avais envie de défis (et vous savez que j’aime ça les défis côté cuisine!), donc je me suis lancée dans la confection de cette brioche très très gourmande. Pour la crème pâtissière, heureusement, je n’ai pas eu à en refaire, il m’en restait de la galette de M. Michalak ; et elle s’est très bien tenue dans le congélateur.

Malheureusement, je ne pourrais pas répondre à LA question que vous vous posez (je pense) comme moi : pourquoi avoir appeler cette brioche « un chinois »? qu’est-ce qu’il y a de chinois dans cette recette??? si quelqu’un a la réponse, n’hésitez pas à me la donner, je ne demande qu’à me cultiver !!


Infos recettes

Ingredients :


Pour la brioche type Morave

  • 305 gr de lait
  • 40 gr de beurre
  • 60 gr de sucre
  • 1 cuil. à café rase de sel
  • 30 gr de flocons de pommes de terre
  • 470 gr de farine spécial pain
  • 1,5 cuil. à café rase de levure sèche de boulanger

Pour la garniture

  • 100 gr de poudre de noisettes
  • 50 gr de crème pâtissière (reste de la galette)
  • 3 cuil. à soupe de lait

Glaçage

  • 3 cuil. à soupe de gelée de coing

En un coup d'oeil :


  • Difficulté : Moyenne
  • Durée préparation : 30 min
  • Durée cuisson : 25 min
  • Température four : 180°C


Cette recette est dédiée à toutes celles et tous ceux qui n’ont pas la sacro-sainte MAP (Machine A Pain pour les non-initiés…)
Mélangez un peu de lait tiède avec le sucre, la levure sèche de boulanger et laissez reposer pendant 10 minutes.
Mélangez le reste des éléments secs dans un grand bol, faites un puit, ajoutez le mélange lait sucre et levure et le beurre mou.
Ramenez la farine progressivement au centre puis pétrir jusqu’à obtenir une pâte souple et élastique mais qui va rester collante.
Mettez-la dans un bol propre, couvrez d’un film étirable et laissez lever dans un endroit tiède, jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.
Etalez la pâte comme indiqué dans la recette ci-dessus et enchaînez sur la suite de la recette.

La pâte doit avoir doublé de volume. Etalez-la en forme de rectangle sur une surface farinée.
La plier en 3 dans le sens de la longueur (comme pour la pâte feuilletée).
L’étaler à nouveau en forme de rectangle.
La plier à nouveau en trois, mais dans le sens de la largeur.
L’étaler à nouveau, jusqu’à obtenir un rectangle de taille 30 sur 40 cm.
Étaler la crème pâtissière sur toute la surface du rectangle, parsemer de la poudre de noisettes, en utilisant une spatule en plastique, puis la rouler pâte en un boudin.
Couper le boudin en 7 tranches et mettez-les dans un moule rond de 20 cm de diamètre (si c’est un moule anti-adhésif, inutile de le beurrer).
Laisser lever pendant 30 minutes.
Préchauffer le four à 180°C.
Enfourner pendant 20 à 25 minutes.
A la sortie du four, faire chauffer la gelée de coing dans votre four à micro-ondes puis l’étaler sur toute la surface de la brioche à l’aide d’un pinceau.

Recette inspirée de Pascale.



Articles relatifs


Article similaire

Kringle estonien

  Date : 18 décembre 2013
  brioche estonie, brioche viennoise, kringel estonien
Article similaire

Le Streussel – Brioche alsacienne

  Date : 11 septembre 2015
  brioche, brioche alsacienne, streussel
Article similaire

La brioche de Saint-Génix

  Date : 8 décembre 2014
  brioche lyon, brioche pralines roses, saint genix

Commentaires

Déposer un commentaire

  1. L'étudiante

    Et bien bravo, maintenant j’en ai envie. J’adore l’idée de la noisette dans la crème pâtissière, vraiment très très gourmande !! Ca donne trop envie d’en manger un morceau… !


  2. blog cuisine recette

    Wahou ! magnifique ! je me calle cette recette pour ce week end !


  3. The Pink Lady

    Il est superbe ce chinois… très appétissant. Tu as raison lorsque tu dis que des petites douceurs nous poussent du lit plus facilement ;)
    Je ne connais pas la réponse à propos du chinois mais je me pose aussi la question!


  4. Davy

    Il donne envie de faire une pause petit déjeuner.
    Comme a ton habitude de super photo.


  5. PHILO

    Elle est ultra gourmande, je suis séduite


  6. Gen

    Appétissante et super belle celle brioche! Avec de la noisette c’est encore mieux!


  7. Citron

    Un belle recette, avec de jolies photos. À croquer!


  8. Laurent

    Je me disais bien aussi que çà ne ressemblait pas à un rouleau de printemps…


  9. Sweet Artichoke

    je ne connaissais pas ce chinois-là…
    Miam, miam, il a l’air délicieux, moelleux et parfumé, un vrai régal!


  10. Sirop Grenadine

    Quelle beauté ! Je ne me sens pas le courage d’en faire… Je préférerais venir gouter le tien, tu es une pro !!


  11. annebetty

    C’est une délicieuse façon de commencer la journée!
    il est superbe!
    bisous


  12. princesse leia

    J’ai trouvé la réponse !

    Ce gâteau est originaire d’Allemagne où il porte le nom de Schneckenkuchen signifiant Gâteau en escargots. En effet sa forme est composée de spirales juxtaposées rappelant la coquille du gastéropode.

    Un des premiers importateurs Français de ce gâteau ne parlait pas un mot d’allemand et quand il se faisait livrer, le fournisseur lui présentait ses « Schneckenkuchen ». Devant la difficulté à prononcer ce mot, l’importateur répondait « de toutes façons pour moi c’est du Chinois » Le mot Chinois est resté pour le désigner.

    Vous pouvez me féliciter, car j’ai vu beaucoup de sites où on se posait la question !


  13. pierre

    tu as bien raison de boulanger car ton chinois est tres beau Bravo Pierre


  14. BoopCook

    il a l’air suuper bon, caramélisé sur le dessus miam =P