Challenge N°2 : Raviolis au potimarron

Cet été, j’ai eu le bonheur de passer une semaine dans une très jolie région italienne, la Toscane. Ahhh, la Toscane…cette région est un mélange très réussi d’agitation, fébrile et joyeuse, et de l’idée que l’on se fait de cette Dolce Vita que bien du monde souhaite ressentir.

La Dolce Vita, la douceur de vivre à l’italienne. Je me vois dans un film des années 50, où j’apparaîtrais sur une pellicule quelque peu décolorée, au côté de Vittorio Gassman et Sofia Loren, en train de prendre un apéritif en terrasse, ou encore de déguster goulument de merveilleuses pâtes.


Les pâtes. On peut en faire de diverses formes, de la plus petite à la plus grande, lisses, cannelées, pleines ou creuses, mais aussi de presque toutes les couleurs de l’arc-en-ciel (mais moi, je reste aussi classique à ce niveau). Bref, chaque personne doit pouvoir trouver son bonheur au pays de la pasta. Alors que la base de la recette est la même (farine, œuf, eau), la forme que l’on va donner à la pâte va lui conférer une saveur qui lui sera propre. Par exemple, je n’aime pas les coquillettes, je ne sais pas pourquoi, elles ne m’ont rien fait, mais je ne les aime pas, c’est tout. J’aime les pâtes qui ont de la consistance, comme les penne, cannelloni, et, mon grand favori, le ravioli (ou Tortelli). Pourquoi j’aime ça ? Parce qu’on ne sait jamais trop sur quelle sorte de farce on va tombé (comme pour une boite à chocolats). Et moi, j’adore les surprises culinaires (mais j’ai mes limites aussi).

J’ai donc choisi de vous présenter ici une de mes recettes préférées(que j’ai eu envie de refaire, pour le plus grand plaisir de Miter Crumble), les raviolis au potimarron et amaretti (ces derniers se marient très bien au potimarron tant au niveau gout que texture).

Infos recettes

Ingredients :


Pour la pâte à pâte fraiche

  • 450 gr de farine blanche
  • 2 gros œufs (ou 3 petits)
  • 1 pincée de sel
  • De l’eau
  • De l’huile d’olive

Pour la farce

  • 1 kg de potimarron
  • 50 gr de biscuits amaretti
  • 40 gr + 60 gr fr parmesan
  • 3 pincées de noix de muscade
  • 40 gr de ricotta
  • Du sel/ du poivre

En un coup d'oeil :


  • Difficulté : Ardue
  • Durée préparation : 60 min
  • Durée cuisson : 50 min
  • Température four : 180°C
  • Nombre personnes : 10

Réaliser la pâte à pâte fraiche

Dans la cuve de votre robot munie d’un crochet à pétrir, verser les œufs entiers dans un puits formé de farine de blé préalablement tamisée. Ajouter 1 cuillère à soupe d’huile et 1 pincée de sel. En se servant d’une fourchette, mélanger les œufs délicatement en faisant tomber progressivement la farine dans le puits. Continuer jusqu’à ce que l’intégralité de la farine soit incorporée. Quand le mélange œufs-farine s’épaissit, pétrir la pâte pendant environ 5 min avec les doigts et la paume de la main de manière à obtenir une boule. Après avoir obtenu une boule de pâte bien lisse, la laisser reposer pendant environ 30 min en la recouvrant d’un film alimentaire ou d’un torchon. Juste avant d’étaler la pâte, la pétrir pendant quelques instants, puis former un disque avec la paume de la main.

Étaler ce dernier à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Réaliser la farce

Mixer les biscuits à l’aide du couteau de votre robot.
Couper le potimarron en quartiers, enlever les pépins. Cuire au four 40 min à 180°C sous du papier d’aluminium (pour qu’il soit tendre). Pour ceux qui sont plus pressés (un peu comme moi, vous pouvez faire cuire votre potimarron au micro-onde, environ 10 min.
Toujours à l’aide de votre couteau, mixer le potimarron, ajouter la muscade, les amaretti, 40 gr de parmesan, la ricotta, le sel et le poivre.

Réaliser une feuille de pâte très fine. Si vous avez une plaque à ravioli, étaler la pâte dessus. Avec une poche à douille ou une petite cuillère, disposer des petits tas de farce. Replier la feuille de pâte. Tasser avec les doigts autour de la farce pour chasser l’air et presser les feuilles de pâtes pour les faire coller entre elles. Détacher les raviolis un par un ; utiliser un couteau si nécessaire.

Faire cuire les raviolis environs 3 minutes dans l’eau frémissante peu salée, 3 ou 4 portions à la fois, puis les égoutter et les disposer dans les assiettes. Agrémenter l’assiette de miettes d’amaretti et d’une petite tige de poireau jeune,  couper finement et simplement poêlée quelques instants.



VOTE

Articles relatifs


Article similaire

Raviolis au Potimaron

  Date : 22 août 2010
  amaretti, italie, noix de muscade, parmesan, potimarron, ricotta
Article similaire

Moelleux au potimarron

  Date : 18 octobre 2010
  crème, dessert, mousse, noix, potimarron, potiron
Article similaire

Risotto au potimarron

  Date : 27 août 2010
  noix de muscade, parmesan, potimarron, ricotta, riz

Commentaires

Déposer un commentaire

  1. L'étudiante

    Originales, elles ont l’air délicieuses ces ravioles. Ont-elles été réalisé grâce au kit à Ravioles Marmiton ? Si oui, est-il bien ?
    Merci d’avance pour la réponse, et bonne chance pour le concours !!


  2. Gen

    Miam! Tu es douée! Et les saveurs miam! Trop belles tes ravioles!


  3. Edda

    J’aime tes challenges italiens ;-) très réussis. Tu m’a redonné envie d’en faire


  4. trinidad

    ça m’énerve parce que ça fait un bail que j’aimerais faire des ravioli à la courge, et là tu enfonces le clou, va vraiment falloir que je m’y mette je trouve ça trop tentant !

    original l’amaretti en bonus !


  5. julia

    très sympa cette petite farce! originale!


  6. clemenciel

    Je reconnais la base de la cuillère d’argent; Mais très joliment améliorée! ça donne très envie. Je sus sûre qu’ils sont fameux!


  7. Chris

    Je me suis bien reconnue en te lisant…moi non plus je n’aime pas les coquillettes et aime les pâtes qui ont du corps.
    je suis vraiment tentée par ta farce qui m’intrigue ! je n’aurais jamais pensé à associer le potimarron avec des amaretti mais je ne doute pas que ce soit délicieux !
    A bientôt


  8. Sweet Artichoke

    Je suis toujours admirative devant les pâtes maison :-) Ta recette est géniale, très créative: c’est une super idée pour utiliser les amaretti! Bravo